fa fa-home
fa fa-globe
about-mega
materialsHandeling-mega

EN1755: 2015 est maintenant obligatoire - C'est ce que vous devez savoir.

EN1755:2015 constitue la norme selon laquelle les sociétés telles que Pyroban construisent ou transforment les chariots élévateurs à fourche afin de les rendre sûrs pour qu’ils soient opérationnels dans des zones à risque (zones 1, 2, 21, 22).

EN1755:2015 annule et remplace la norme existante EN1755:2000.

Il incombe à la société de faire en sorte que le chariot élévateur soit placé sur le marché en vue de se conformer à la Directive ATEX 2014/34/EU, afin qu’il puisse être mis en service sûrement et légalement dans une zone dans laquelle une atmosphère explosive est susceptible de se présenter.

Mise à jour de la norme EN1755

Les fournisseurs de chariots élévateurs et les fabricants d’équipements d’origine doivent se tenir informés des modifications des normes européennes concernant les chariots élévateurs protégés contre les explosions. À caractère obligatoire à compter de novembre 2017, cette mise à jour de la norme regroupe les toutes dernières connaissances, solutions et références du marché relatives aux dernières normes alors indisponibles lors de leur première publication, et elle clarifie et uniformise le futur niveau de sécurité requis pour les produits qui arrivent sur le marché.

La norme EN1755:2015 est intitulée « Sécurité des chariots de manutention - Fonctionnement en atmosphères explosibles - Utilisation dans des atmosphères inflammables dues à la présence de gaz, de vapeurs, brouillards ou poussières inflammables ».

Quelles sont les principales modifications?

Les exigences portant sur l’électricité statique auront un impact crucial sur la construction ou la transformation de chariots pour leur fonctionnement en Zone 2 (3G) pour l’utilisateur final et du point de vue de leur entretien. L’électricité statique sera désormais considérée comme un risque d’ignition au cours du fonctionnement « normal ». Par conséquent :

  • Les sièges, les dossiers, les protections latérales à enroulement des cabines et les autres pièces non métalliques soumises à un contact continu ou fréquent avec l'opérateur accessibles de l’extérieur devront être au minimum antistatiques
  • Tous les pneus (dont les vitesses de déplacement sont supérieures à 6 km/h) sur des chariots 3G devront désormais être également antistatiques et équipés d’une conductivité terrestre soit à l’aide de deux courroies fixées du châssis au sol, soit à l’aide de pneus conducteurs.
  • Le châssis indiquera également l’emplacement et le nombre de pneus conducteurs ou de courroies de mise à terre

En ce qui concerne les applications en Zone 2, les nouvelles exigences de l’EN1755:2015 conservent les principes fondamentaux de la norme actuelle et les alignent sur les toutes dernières normes en vigueur.

  • La détection du gaz est toujours d’actualité
  • La protection par enveloppe à circulation limitée exige une plus grande efficacité en termes d’étanchéité
  • L’étiquetage des chariots a également été redéfini
  • Les consignes figurant dans le manuel sont encore plus précises
  • Une évaluation encore plus minutieuse des composants non électriques tels que les pompes et les transmissions conformément à l’EN13463
  • Les systèmes du contrôle de la sécurité doivent également respecter l’EN13849 ou SIL 1
  • Les zones exigeant un revêtement sont redéfinies pour les dispositifs de manutention des charges tels que les fourches ou les pinces
  • Le cuivre, et non l’acier inoxydable, doit être utilisé lorsque le matériau inflammable appartient au groupe de gaz IIC

Pneus et des roues en polymère

Les modifications des exigences en matière de pneus et des roues en polymère sont les modifications les plus importantes auxquelles le réseau d’utilisateurs finaux et de distributeurs doit se préparer. La norme révisée exige que tous les pneus et des roues en polymère dont la vitesse de déplacement est de 6 km/h ou supérieure soient antistatiques quelle que soit leur application. Actuellement, cette obligation ne s’applique qu’aux chariots élévateurs qui fonctionnent dans les atmosphères de la zone 1. Désormais, les chariots qui fonctionnent dans les atmosphères des zones 1, 2, 21 ou 22 doivent avoir des pneus et des roues en polymère antistatiques.

Étant donné que les sociétés peuvent proposer de courts délais de production pour la construction et la transformation des chariots élévateurs pour les applications de la zone 2, il est important que le délai de production des pneus et des roues en polymère antistatiques soit pris en compte lorsque le chariot est commandé auprès du distributeur. Un délai de production de 10 semaines est commun pour les pneus et des roues en polymère antistatiques, et cela aurades répercussions sur le délai de production total du projet si les pneus et des roues en polymère ne sont pas commandés dans un premier temps. De la même manière, lorsque les pneus s’usent, le délai de production des pneus antistatiques doit être intégré aux programmes de planification de l’entretien pour minimiser le risque d’interruption de l’activité.

Les pneus qui sont des conducteurs électriques sont aussi adaptés que des pneus antistatiques car ils sont conformes à une spécification supérieure. Ils peuvent également être utilisés une fois qu’ils ont perdu leurs propriétés conductrices mais qu’ils sont toujours conformes aux propriétés antistatiques. Cela aide à prolonger la durée de vie des pneus avant que leur remplacement ne devienne nécessaire.

Sièges

Le fait que l’opérateur soit constamment en mouvement est désormais considéré comme un risque potentiel d’ignition causé à partir d’électricité statique pour les applications en zone 2. Par conséquent, les sièges et les dossiers doivent être antistatiques et fixés au châssis du véhicule. Étant donné que les sièges sont spécifiques au type, à la marque et au modèle du chariot élévateur, il est préférable de les commander en même temps que le nouveau chariot.

Les principaux fabricants de sièges sont conscients des nouvelles exigences de la norme EN1755 et leurs versions antistatiques sont prêtes. Les sociétés de protection contre les explosions qui transforment les chariots pour satisfaire les exigences de la directive ATEX peuvent également fournir un siège de remplacement ou proposer un service de récupération pour garantir la conformité des sièges.

Tout comme les pneus et des roues en polymère, les sièges sont sujets à l’usure, c’est pourquoi une maintenance permanente doit s’assurer que les propriétés antistatiques sont conservées si le siège est endommagé ou réparé. Les délais d’un siège de remplacement peuvent être plus longs que ceux d’un siège standard, ils doivent donc être intégrés aux planning de maintenance.

Batteries

Au fil des années, les fabricants de batteries ont ajouté des batteries EX certifiées à leur gamme de produits, créant une méthode courante de fourniture de batteries pour les batteries EX et standard.

Étant donné la grande variété de tailles de batteries selon les types, marques et modèles de chariots élévateurs, il est encore une fois prudent de commander la batterie EX en même temps que le chariot.

Pour certaines applications, il se peut que les fabricants de batteries ne disposent pas de versions certifiées. Pour ces applications, les fabricants de chariots EX et les sociétés de transformation peuvent avoir des solutions certifiées à disposition. Par exemple, des batteries de démarrage diesel, des batteries de traction monobloc ou des batteries de traction avec une configuration spéciale.

Résumé

On conseille aux utilisateurs finaux et aux distributeurs de penser à la gestion des nouvelles EN1755 exigences en ce qui concerne les futures commandes et la maintenance permanente.

Les délais de production des composants antidéflagrants peuvent être plus longs que pour les pièces standard, c’est pourquoi l’interruption de l’activité pourrait représenter un problème important si la fourniture des pièces n’est pas réalisée assez tôt.